A Féron, "l'art et la matière" s'ouvrent à vous !

-

Mairie_de_F_ron

-

La mairie de Féron et le fameux "Violoniste"

(sculpture de Guy Lohé)

-

Un peu d’Histoire…

Situé à 5 kilomètres de Fourmies, le village de Féron compte actuellement 550 habitants. Il est considéré comme étant l’un des plus beaux villages de l’Avesnois-Thiérache.

-

La première mention du village de Féron figure dans l’acte de donation de Thierry d'Avesnes à l’abbaye de Liessies en 1095. Celle-ci développe l’industrie des forges ; en 1791, elle possède encore un fourneau situé au lieu-dit la Rue Heureuse. L’église fortifiée, succursale de Glageon, devient paroisse vers 1627. Sa tour est surélevée en 1614 et muni de meurtrières, faisant d'elle une des rares églises fortifiées de l’Avesnois. Quant au chœur actuel, il a été reconstruit en 1784.

-

La_ferme_du_Pont_de_sains_1

-

Le château-ferme du Pont de Sains qui vers 1800 fut le château de Talleyrand.

-

D’après les historiens locaux, Féron est aussi l’un des plus anciens villages du canton de Trélon.

La baronnie d' Etroeungt - Féron devient possession française au traité de Nimègue en 1678. En 1708, le Duc d’Orléans rentre en possession des terres d' Avesnes, d’Eclaibes et d’Etroeungt.

Il reste encore aujourd’hui quelques témoignages de son époque glorieuse. On peut y découvrir :

-

- son église fortifiée avec sa tour carrée datant de 1614

- le Château de Talleyrand, aujourd’hui le château-ferme du Pont de Sains (les fondations datent du XVIe siècle).

- les Chapelles et oratoires des années 1650

- et à proximité, le temple de l’Amour qui date du début des années 1800…

L__glise_de_F_ron__la_nuit

L'église fortifiée de Féron construite en 1614

Comme on peut s’en douter, le nom de Féron vient du mot fer. Dès le 11ème siècle, des mines de fer ont en effet été exploitées sur le territoire de Féron. Au lieu-dit Pont-de-Sains a été créée en 1581 une forge par Philippe de Lallis, originaire de Glageon.

Un premier château est élevé au XVIe siècle dont ne perdure que la porte d’accès constituée de deux tours. En 1747, Philippe-Joseph-Emmanuel du Puis fait bâtir sur les lieux un château que Talleyrand rachète après les saisies révolutionnaires. Le prince ajoute une aile en 1808, ainsi qu’un étage en 1829. A la fin du XIXe siècle, d’importants remaniements sont effectués par la famille de Castellane. L’activité de forge, quant à elle, cesse en 1860, à la suite d’un édit protégeant la forêt et de l’intérêt pour la houille.

Le château appartient désormais à l’association trélonnaise la Maison des Enfants qui y a créé un centre d’aide par le travail pour des adultes handicapés.

Le_Violoniste_de_F_ron__la_nuit

Le violoniste de Féron en pleine nuit...

--

En raison de la qualité de ses eaux, il a été question de créer à Féron une station thermale. Un projet de construction d’un hôtel-casino a même été fourni par les architectes Jean Lafitte et Louis Cordonnier pour le lieu-dit "la Fontaine rouge" en 1904 et en 1905. Ce premier projet a été très vite abandonné au profit de Saint-Amand-les-eaux.

-

A la fin des années 1980 et au début des années 90, des investisseurs américains se sont de nouveau intéressés à l’eau de "la Fontaine Rouge", avant de se désister. Malgré ces qualités (riche en fer et en magnésium), le débit en eau n’était pas assez important et le retour sur investissement pas forcément garanti.

-

Route_du_Pont_de_Sains

-L'ancienne route du Pont de Sains à Féron (Photo http://vivaferon.canalblog.com)

Si vous passez par Féron, allez également faire un petit tour du côté du lieu- dit " le Trou-de-Féron ". Ce nom évoquerait selon la légende, une sorte de trou où les féronnais s’étaient réfugiés au 16ème siècle, avant de se faire massacrer. La chapelle Lejeune, construite en pierre bleue vers 1643, témoigne aussi de l'inquiétude des habitants face aux invasions des Espagnols et des Autrichiens. Cette petite chapelle restaurée est visible du côté de la rue d'Avesnes.

-L__glise_de_F_ron__le_jour

Féron, « l’art et la matière » pour réussir sa mutation…

-A la fin des années 70, le village de Féron est devenu célèbre grâce à son festival « les féronades », qui tous les 2 ans attiraient des milliers de visiteurs en plein cœur de l’été. Après quelques années sans festival, une poignée de bénévoles l'a relancé et a ainsi donné naissance aux « Féron’arts ».

Outre l’organisation d’un festival les années paires, l’association des « Féron’arts » met en place de façon ponctuelle différents ateliers d'initiation et de pratique artistique, à l’échelle du canton de Trélon.

-

La_grange_cabaret_de_F_ron

-

La "Grange-Cabaret", une célèbre "salle de spectacle" révélé par le festival "Féron'arts"

En s’appuyant sur cette base, la municipalité de Féron, soutenue par le milieu associatif, s’est lancée dans un vaste projet de transformation de la commune en un véritable « village d’éveil aux arts ». Autour du thème « l’art et la matière », Féron a l’ambition de devenir un lieu permanent d’accueil d’artistes, de création, de promotion des arts et d’accompagnement des initiatives artisanales.

-

Le_centre_de_F_ron

-

Le centre du village de Féron

La future résidence d’artistes est appelée à devenir un lieu incontournable pour le développement d’activités polyculturelles. Au-delà de la promotion des arts au sens large, la municipalité de Féron et la communauté de communes Action Fourmies et environs se sont engagées à favoriser l’installation d’artistes et d’artisans, en mettant à leur disposition des logements, des ateliers, des structures et même du matériel.

-

artsalix_1

--

L'atelier de vannerie "Artsalix" de Féron (Photo www.artsalix.com)

Le vannier Pascal Harbonnier a pu profiter de cette dynamique. A la fin de l’année 2005, il a ouvert son atelier de vannerie « Artsalix » non loin du célèbre « violoniste », souvenir des « féronades » des années 80. Dans un prochain article, nous consacrerons un gros plan sur cet homme pas comme les autres, qui propose tout au long de l’année des « week-ends découvertes » ou des stages d’initiation à la vannerie à tous ceux qui viennent découvrir notre bel avesnois.

-

artsalix_2

-

(Photo www.artsalix.com)

Pour plus d’information sur l’atelier de vannerie « Artsalix » de Féron, cliquez ici : http://www.artsalix.com

Pour en savoir plus sur l’association et le festival les « Féron’arts », cliquez ici : http://www.feronarts.com

-

Vous pouvez également visiter le nouveau blog Internet sur la vie des Féronnais, relatant les différentes manifestations et festivités : http://vivaferon.canalblog.com

Pour plus de renseignements sur Féron, « village de l’art et de la matière », cliquez ici sur le site Internet de la communauté de communes Action Fourmies et environ : www.cc-actionpaysdefourmies.fr