Dany Boon s’installe en Avesnois – Thiérache jusqu’en avril !-

Hirson___Chimay___Fourmies

 A quelques jours du début du tournage du nouveau film de Dany Boon « Rien à déclarer », la pression monte en Avesnois – Thiérache. Une question revient tous les jours à nos oreilles : mais où va dormir Dany Boon après les longues journées de repérages, puis de tournage. La réponse se trouve selon plusieurs sources quelque part dans le sud-Avesnois et plus précisément dans le canton de Trélon. Pour des raisons évidentes de sécurité et de tranquillité, nous ne pouvons pas vous dévoiler l’endroit exact où les principaux acteurs du film seront hébergés. Le maire de la commune en question, nous a demandé la plus grande discrétion…

f_vrier_10_075

En attendant, nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer que le célèbre réalisateur débarque dans le sud du Nord, à partir de ce mercredi 3 février. Il devrait rester jusqu’aux alentours du 15 avril. Les premières scènes devraient être filmées dans une habitation du centre de Chimay à compter du 15 février. D’après plusieurs habitants de la ville princière, des scènes seront également filmées dans la collégiale ou devant la collégiale, sur la grande place de l’hôtel de ville. Rien n’est confirmé du côté de la production et de la maison communale, mais la rumeur est grande sur Chimay… d’autant qu’un mariage est annoncé dans le film ! Quant au début du tournage sur le site de Macquenoise, il est toujours programmé pour le 1er mars (entre 20 et 30 jours de tournage sur place).

f_vrier_10_076

 Macquenoise disparaît au profit de Courquain (Koorkin)-

Pendant ce temps, les décorateurs continuent de transformer le quartier des douanes d’Hirson - forêt et de Macquenoise en Courquain France et Courquain Belgique (Koorkin). Le poste frontière a été totalement investi par la production. Plus d’une cinquantaine d’ouvriers et de décorateurs transforment petit à petit ce charmant village belge situé au beau milieu d’une clairière. Un nouveau bâtiment se monte par ici (le fameux restaurant des douaniers). Une façade d’un café a de nouveau été repeinte par là (dans un rouge un peu moins voyant...). Des faux commerces sortent de terre juste après le poste de la douane française.

f_vrier_10_084

La station essence va elle aussi subir un petit lifting, tout comme la chocolaterie située juste à côté, histoire de leur redonner un petit look de la fin des années 80 et du début des années 90. Bref, en une semaine de travaux… c’est une nouvelle rue qui est apparue devant nos yeux…

f_vrier_10_082

Y- aura-t-il d’autres lieux de tournage ?-

D’après un des régisseurs rencontrés sur le site, plusieurs repérages ont été effectués au cours de ces dernières semaines. De Fourmies à Hirson, de Chimay à St Michel, les assistants du réalisateur ont sélectionné plusieurs endroits susceptibles d’accueillir des scènes de ce long métrage. Dany Boon viendra sur place dans les prochains jours pour choisir les derniers lieux en question… Une scène devrait se tourner par exemple dans la forêt de St Michel en Thiérache, d’autres se dérouleront à Seloignes, petit village belge, situé entre Macquenoise et Chimay… Pour le reste, c’est silence radio… Affaire à suivre…

f_vrier_10_081

On en sait un peu plus sur l’histoire du film :

 Le scénario de « Rien à déclarer » évoquera l'ouverture des frontières le 1er janvier 1993, à travers l'histoire de deux douaniers, l'un Belge, Benoît Poelvoorde et l'autre : un Français interprété par Dany Boon. Ces deux douaniers apprennent la disparition prochaine de leur petit poste de douane fixe situé sur la commune de Courquain France et Koorkin Belgique, le 1er janvier 1993. Francophobe de père en fils et douanier belge bien trop zélé, Ruben Vandevoorde se voit contraint et forcé d’inaugurer la 1ère brigade volante mixte Franco - Belge qui bénéficie d’un budget exceptionnel de 40 000 Francs belges soit 5 900 Francs français, mais aussi d’une vieille 4L des douanes. Son partenaire français sera Mathias Ducatel, l’un de ses pires ennemis, qui surprend tout le monde en acceptant spontanément de devenir le partenaire privilégié de Ruben Vandevoorde à bord du véhicule d’interception des douanes internationales, qui sillonnera les routes de campagnes frontalières à la recherche des trafiquants de drogue et autres contrebandiers.

f_vrier_10_083

Une histoire d’amour entre une belge et un français…

Il se trouve que le douanier Ducatel vit un amour secret depuis environ un an avec la soeur de Ruben : Louise Vandevoorde. Il l’a rencontrée dans son magasin de chocolats situé dans la rue de la frontière, à quelques dizaines de mètres de son poste de douane. En plus de la difficulté de mener à bien sa nouvelle mission douanière, Mathias tentera de se faire accepter et apprécier du frère de sa dulcinée, car il ne veut pas l’épouser sans la bénédiction de toute la famille Vandevoorde. On suivra aussi en parallèle la vie de tous ces petits commerces frontaliers bousculés par la libre circulation des biens et des personnes, qui rend caduque et inutile la présence d’une douane fixe… Quant à la question de savoir qui va jouer le rôle de la fiancée de Dany Boon, pour l’instant le mystère reste entier…

-

Découvrez le village de Macquenoise sur son site Internet Officiel : http://www.macquenoise.be

Suivez toute l’actualité du tournage sur http://fourmies.canalblog.com

Renseignements à l’Office de Tourisme de la région de Fourmies au 03 27 59 69 97