Un doublé pour Romain Feillu !

Feillu_Romain

 

Le français de Vacansoleil a remporté pour la deuxième année consécutive le Grand Prix Cycliste de Fourmies. Battu d’une roue la veille sur la classique Paris Bruxelles par l'Espagnol Ventoso, Romain Feillu a pris sa revanche en accrochant à son palmarès la 78ème édition de l'épreuve avesnoise. Il a fallu attendre tout de même le résultat de la photo finish pour qu’il soit déclaré, avec un « boyau d’avance » sur le néo-pro italien Davide Appollonio (Cervélo), lauréat d'une étape au Tour du Limousin. Pour l’emporter à Fourmies, le français a du mobiliser toutes ses dernières forces, afin de « jeter » son vélo sur la ligne d’arrivée, ce qui a permis la différence, à quelques millimètres près…

 

Le fil de la course

 

Avant de se conclure par un sprint massif, la course a été animée dès les premiers kilomètres par les hommes de Cofidis (dossards 87 et 194). De retour à Fourmies, après la petite boucle dans l’Aisne, plusieurs hommes ont tenté en vain de s’extraire du peloton, dont l’ex-fourmisien David Boucher, qui remporta au passage le Prix des sprints dans le centre-ville de Fourmies. Avalé à plus de 46 kilomètres de moyenne, la première heure de course ne fut pas favorable aux échappés et il a fallu attendre le kilomètre 42, dans la monté de la côte de Ramousies, pour qu’une belle échappée se dessine.

 

La belle échappée…

 

5 hommes se détachèrent du peloton : les Français Matthieu Ladagnous (Française des Jeux), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Jean-Marc Bideau (Bretagne-Schuller), l'Estonien Rein Taaramae (Cofidis) et le champion de Moldavie, Alexander Pliuschin (Katusha), classé 32ème meilleur coureur au monde au classement ProTour UCI. Ces 5 coureurs ont compté jusqu’à 9,45 mn d’avance au pointage de Ferrière la Petite, avant que le peloton se décide à réagir à l’entrée de Jeumont. L’écart commença alors à « fondre comme neige au soleil ». A la sortie de la zone de ravitaillement, l’échappée ne compter plus que 6,20 mn d’avance. Le peloton était alors emmené par les hommes d’AG2R et par l’équipe de Romain Feillu (Vacansoleil).

 

Plus que 2,45 minutes d’avance pour les échappés à 55 kilomètres de l’arrivée !

 

De retour à Fourmies, pour entamer le premier tour de circuit, les 5 coureurs échappés n’avaient plus que 2,45 minutes d’avance. Trop peu pour prétendre résister à un peloton déchainé ! Plusieurs contre-attaques se dessinèrent dans le final. La plus sérieuse fut celle d’un groupe de 17 coureurs emmenait par le champion du monde en personne Cadel Evans. Ils comptèrent jusqu’à 40 secondes d’avance sur le peloton. A 22 kilomètres de l'arrivée, tous les « fuyards » furent rattrapés. En dépit de plusieurs nouvelles tentatives (dont un groupe de 8 coureurs), le sprint massif devenait inéluctable.


Suspens pour le dernier kilomètre !


A 1 kilomètre de l’arrivée, les derniers échappés furent « avalés » par le peloton emmenait par les équipes de sprinteurs. Mal placé à 500 mètres de ligne Romain Feillu a réussi a se faufilé jusqu’au premier rang, grâce à un gros travail de son équipe. Encore 3ème à 100 mètres de la ligne, c’est en jetant son vélo sur la ligne qu’il a réussi à devancer le néo-pro italien Davide Appollonio (Cervélo) qui pensait déjà avoir course gagné.

 

Romain Feillu : un atout pour l’équipe de France !

 

Désormais, au vu de ses dernières sorties victorieuses (étapes aux Tours de Burgos et de l'Ain, puis Fourmies), l'Orléanais s'inscrit comme un élément incontournable au sein de l'équipe de France pour le Mondial en Australie dans trois semaines.

Téléchargez ici le classement général du GPF 2010 :

Le classement du 78ème Grand Prix Cycliste de Fourmies 2010