L’écharpe des records : ce fil de laine qui relie les gens et les cœurs...

 

 

Alors que le record du monde de la plus longue écharpe détenu par Cardiff au Pays de Galles sera battu dans quelques jours, il est temps d’adresser nos plus sincères remerciements à toutes celles et ceux qui ont contribué au succès de ce challenge un peu fou, parti de Fourmies en octobre 2009 et qui aujourd’hui réunit des milliers de tricoteurs ou de donateurs de pelotes de laine… un peu partout en France et en Europe ! Cette écharpe hors du commun de près de 54 kilomètres, a été conçue, avec près de 165 000 pelotes de laine et pèse à ce jour environ 8,25 tonnes…

 


 

Merci aux 6000 tricoteuses et donateurs de pelotes !

 

Notre premier merci est destiné à toutes les personnes qui ont cru en ce défi ! Elles ont rejoint la grande famille de l’écharpe des records au fil des semaines et des mois. De Fourmies dans le Nord à Grillon en Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Liège à Belgique à Cardiff au Pays de Galles, plus de 6000 personnes, âgées de 5 à 101 ans, soutiennent aujourd’hui le défi de cette écharpe, qui à l’image d’une araignée, a réussi à tisser sa toile, avec patience et persévérance !

 


 

Merci aux tricoteuses des Escapades Sambre-Avesnoises !

 

Notre second merci est adressé à une dizaine de tricoteuses de l’association Escapades Sambre-Avesnoises qui se retrouvent tous les mardis et mercredis au musée du textile et de la vie sociale à Fourmies, le jeudi à la maison des associations de Fourmies et parfois même le lundi ou vendredi, pour mesurer et raccorder les écharpes venues de toute la France, de Belgique et de parfois bien plus loin encore. Elles délaissent depuis plusieurs mois, 2 à 4 fois par semaine, leurs aiguilles à tricoter, pour se mettre à la couture et relier les unes aux autres chaque écharpe arrivée à Fourmies. Elles ont déjà réalisé plus de 320 « roues » de 100 à 120 mètres d’écharpe.

 

 

Monique Mauffait, la championne de l’assemblage d’écharpes

 

Ce travail fastidieux avait été entamé par Ginette Toutain, bénévole à l’écomusée de l’avesnois et par Monique Mauffait, la plus ancienne bénévole de l’association des Escapades Sambre-Avesnoises (l’ex-Office de Tourisme de Fourmies). En 1 an de travail, Monique Mauffait a raccordé à elle seule près de 120 rouleaux d’écharpes de 110 à 130 mètres de longueur ! Depuis l’été 2011, 10 raccordeuses ont donc pris le relais de Monique et Ginette, car ce sont aujourd'hui des kilomètres et des kilomètres de tricot qu'il faut raccorder pour ne faire au final plus qu’une seule et unique écharpe… Ces bénévoles seront aussi les « architectes » de l’installation géante « l’écharpe et nous ! » qui sera proposée du 15 septembre au 9 décembre dans la salle d’exposition du musée du textile et de la vie sociale à Fourmies.

 


 

Un projet fou lancé par deux associations fourmisiennes : l'écomusée de l'avesnois avec le soutien de l'Office de Tourisme associatif (Escapades) !

 

A l’origine de ce défi, il y a deux associations fourmisiennes. En premier lieu, on trouve l’écomusée de l’avesnois, avec son musée du textile et de la vie sociale à Fourmies. Celui-ci est installé dans une filature qui a fonctionné de 1863 à 1978. On y a produit notamment le fil de laine le plus fin au monde, soit 120 kilomètres au kilo. Pour permettre au défi d’aller le plus loin possible et de conquérir de nouveaux territoires, les responsables de l’Office de Tourisme associatif de Fourmies, devenu l’association des Escapades Sambre-Avesnoises depuis le 1er janvier 2012, ont cru dés le départ en ce projet et se sont aussitôt associés à l’écomusée de l’avesnois. Outre la collecte d’écharpes dans toute la France et en Belgique, l’association assure une grande partie de la promotion du défi et de la coordination générale.

 

 

28 octobre 2009 : le début d’une aventure humaine !

 

C’est donc le 28 octobre 2009 que les deux associations fourmisiennes ont lancé officiellement le défi de l’écharpe des records, à l’initiative de Paul Schuler, coordinateur du défi, responsable de la Mission Développement des Publics à l’écomusée de l’avesnois et de Michel Fourtouil, président de l’Office de Tourisme associatif en 2009, suite à une idée émise par Catherine Thiebaut, secrétaire de direction à l’écomusée de l’avesnois. Elle voulait à l'origine relier les villes de Fourmies et de Lille par un long fil de laine de 120 kilomètres, suite à la mobilisation en faveur du TER GV Lille-Fourmies (Train à grande vitesse) que Nicolas Soulié et Paul Schuler avaient lancé en 2007 avec l'Office de Tourisme associatif. 

Echarpes 5

 

Cette réception s’est déroulée au siège de l’Office de Tourisme associatif, rue Jean Jaurès à Fourmies. Elle avait été marquée par une donation des 2000 premières pelotes de laine offertes par la filature fourmisienne MTE et 250 pelotes d’une donatrice fourmisienne. Au départ, il s’agissait de tricoter une écharpe de 12 kilomètres en 18 mois… 28 mois après son lancement, la barre des 54 kilomètres sera atteinte ! Il faut dire qu’entre temps, le défi a très largement dépassé les frontières régionales et de nombreux tricoteurs bénévoles, notamment en France et en Belgique, se sont pris au jeu de l’écharpe des records.

 


 

Escapades Sambre-Avesnoises : plus qu’un simple partenaire

 

Bien plus qu’un simple partenaire de l’écomusée de l’avesnois, l’ex-Office de Tourisme de Fourmies associatif a très largement contribué à la réussite de l’opération. Au 31 décembre 2011, les salariés et bénévoles de l’ex Office associatif avaient mesuré et réceptionné 28 521 mètres sur les 51,122 kilomètres d’écharpes déjà récoltés. La communication, la mise à jour du blog officiel, les collectes d’écharpes et de laine, ainsi que la coordination générale du défi sont aussi assurées en grande partie de manière bénévole par Paul Schuler, salarié de l’écomusée et président d’Escapades. Plusieurs kilomètres réceptionnés à l’écomusée de l’avesnois sont aujourd’hui mesurés directement par les bénévoles de l’association des Escapades Sambre-Avesnoises.

 


 

Merci à Laurence et Nathalie !

 

L’ex-Office de Tourisme associatif a également été chargé de l’actualisation du compteur et de l’enregistrement du métrage d’écharpes du 28 octobre 2009 au 31 décembre 2011. Ce travail de comptabilisation informatique a été repris depuis le 1er janvier 2012 par l’établissement public Office de Tourisme du Pays de Fourmies (EPIC) créé par la Communauté de Communes. Un grand merci à Nathalie et Laurence, les deux hôtesses d’accueil de l’ancien et du nouvel Office de Tourisme, pour tout le travail professionnel qui a été accompli depuis le début de cette aventure ! Merci pour votre patience et vos conseils !

 


 

Plus de 10 500 € pour l’écharpe !

 

Grâce au dévouement des bénévoles d’Escapades et aux bénéfices des manifestations organisées par l’association fourmisienne (brocantes, voyages, repas…), l’ex Office de Tourisme a pu financer les principales collectes d’écharpes en France et en Belgique, des envois postaux de la lettre d’information, des spectacles à l’écomusée, la venue d’artisans de la laine, ainsi que plusieurs fêtes de l’écharpe des records au musée du textile à Fourmies, au Bol Vert à Trélon ou à la salle des fêtes de Wignehies. Au total, ce sont plus de 7500 € qui ont ainsi été investis en 2 ans, dont près de 5299,63 € en 2011, par l’association des Escapades Sambre-Avesnoises, au profit de l’écharpe des records et de l’écomusée de l’avesnois. Quant à l’écomusée de l’avesnois, outre l’investissement de son personnel et parfois la mise à disposition d’un véhicule, la structure muséographique a dépensé plus de 3000 € dans des envois en nombre, quelques déplacements, l’impression d’affiches et de flyers et une fête de l’écharpe en juin 2011. 

 

 

L’aventure continue en 2012 !

 

Les membres des associations des Escapades Sambre-Avesnoises et de l'écomusée de l'avesnois restent aujourd’hui entièrement mobilisés pour défendre l’écharpe des records dans sa dernière ligne droite. L’association Escapades financera en 2012 les derniers voyages pour récupérer les écharpes dans les Points Relais du défi, partout en France et en Belgique. Elle participera au financement de l’installation de l’écharpe dans la salle d’exposition du musée du textile et de la vie sociale et à certains spectacles qui accompagneront cette opération finale. Avec à ce jour un peu plus de 200 membres ayant renouvelé leur adhésion pour 2012, l’ex-Office de Tourisme associatif va soutenir le plus loin possible l’écomusée de l’avesnois et l’écharpe des tricoteuses, afin que Fourmies, l’ancienne capitale du fil de laine le plus fin au monde, soit ainsi mise à l’honneur partout en France, en Belgique et jusqu’à Cardiff au Pays de Galles…

 


 

Des tricoteuses motivées !

 

Plus motivées que jamais, les tricoteuses / raccordeuses fourmisiennes sont à l’origine de cette gigantesque chaine humaine solidaire qui s’est créée grâce à l’écharpe de tous les records ! Nous n’avons pas assez de mots pour remercier comme il se doit ces dames de la région de Fourmies, qui méritent tout notre respect pour tout le travail accompli.

 


 

Mille mercis !!!

 

Merci aux milliers de tricoteuses et aux quelques tricoteurs en France et en Europe qui nous ont rejoints dans cette incroyable aventure. C’est à vous tous que revient la paternité de l’écharpe des records ! Grace à ce défi, certaines personnes ont retrouvé un sens à leur vie ou tout simplement le goût de vivre.

 

Merci pour cette belle aventure humaine que nous vivons avec vous ! Merci pour votre persévérance, votre patience, votre générosité et pour toute la convivialité qui s’est instaurée à travers les rencontres « Café’Tricot » de l’écharpe des records.

 

 

Merci à tous les bénévoles de toutes les associations et clubs de tricot pour l’aide essentielle que vous apportez à la réalisation de ce projet.

 

Merci à tous les donateurs de pelotes de laine, sans qui, rien ne serait possible. Merci notamment au Relais du Nord-Pas-de-Calais, notre premier fournisseur de laine, aux filatures MTE et Bergère de France.

 

 

Merci à tous les salariés et bénévoles de l’écomusée de l’avesnois, à sa présidente Christine Batteux et aux présidents des 4 sites pour leur bienveillance à l'égard du projet.

 

Les responsables de l’écomusée de l’avesnois et des Escapades Sambre-Avesnoises à Fourmies peuvent être fiers de cette incroyable mobilisation européenne, qui se terminera en apothéose les 15 et 16 septembre à Fourmies, par une fête du textile exceptionnelle, suivie durant 3 mois par la présentation d’une œuvre unique et incroyable : la plus longue et la plus imposante écharpe du monde tricotée à la main, qui sera transformée en un monde magique, doux et coloré !

 

 

Bravo à tous, vous êtes impressionnants !

 

Paul Schuler
Coordinateur du défi l’écharpe des records
Responsable de la Mission Développement des Publics à l’écomusée de l’avesnois
Président de l’association des Escapades Sambre-Avesnoises

 

 A la maison de retraite de Charmes dans les Vosges... 150 mètres tricotés à Charmes + 250 mètres pour le reste du département !