Recherche candidats pour succéder à l’inventeur du textile auto-rafraichissant !

 Lancement_Prix_2011___Paris___2

La Fondation Théophile Legrand – Institut de France, créée en 2007 à l’initiative de Christian Cambier et présidée par le chancelier de l'Institut de France, Gabriel De Broglie, a lancé ce lundi 21 mars le Prix International Théophile Legrand  de l’Innovation Textile 2011, au siège de l'Institut de France à Paris. Il s’agit du plus important challenge international de l’innovation textile au niveau de sa dotation ! Ce prix prestigieux sera remis par Christian Cambier, l’un des descendants directs de Théophile Legrand, le « Fondateur de l’industrie lainière » en France, au 19ème siècle. D’une somme totale de 18 000 euros (10 000 € pour le premier et 8 000 € pour le second lauréat), ces deux Prix récompenseront deux chercheurs qui auront inventé une nouvelle fibre textile originale ou de nouveaux procédés novateurs de production industrielle textile. Les candidats ont jusqu’au 31 juillet 2011 pour déposer leur dossier. La remise des récompenses aura lieu le samedi 1er octobre 2011 à 16h30, à l’auditorium du Bol Vert à Trélon (59).

 Paris_6

Un « textile intelligent » détecteur de températures spécifiques récompensé en 2009

 En 2009, lors de la première édition, 6 chercheurs de 3 nationalités différentes avaient proposé leur candidature. Aurélie Cayla, doctorante à l’ENSAIT à Roubaix, obtenait le Premier Prix en inventant un « textile intelligent », capable de détecter des températures extrêmes et spécifiques (seuil de douleur, point de fusion…), ainsi que des produits chimiques dans l’atmosphère, grâce à un filage de multi-filaments chargés en « Nanotubes de Carbone ». Ce nouveau « textile » devrait être intégré très rapidement dans les équipements de protections individuelles, notamment ceux des sapeurs pompiers. Son utilisation dans de nombreux autres secteurs économiques, allant du médical à la protection, en passant par le bâtiment, promet à ce « textile intelligent » un avenir assuré et une production industrielle à moyen terme.

 Paris_3

16 candidats de 9 nationalités différentes en 2010 !

 L’an dernier, 16 candidats de 9 nationalités différentes (8 français et 8 originaires du Bangladesh, des USA, de la Chine, de l’Italie, de la Grande Bretagne, de la Belgique, de l’Inde et de l’Egypte) ont concouru à la seconde édition du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile. Parmi les projets présentés, on retiendra la création d’un nouveau textile « autogonflant », de tissu en 3D insonorisant ou spécialement étudié pour la protection balistique de véhicules militaires terrestres. D’autres chercheurs ont inventé un circuit textile électronique intelligent, de nouvelles fibres imperméables et des tissus antibactériens, des textiles « coussins d’air » ou pour applications médicales, des textiles qui résistent à l’usure du temps et aux actions du lavage, sans oublier des vêtements fabriqués à partir de cocons de vers à soie et en soie d'araignée ou avec une fibre de bambou « nouvelle génération ».

 G

 Un textile qui fait « fondre » la température en 2010 !

Malgré une rude concurrence internationale, Gauthier Bedek, un chercheur français âgé de 27 ans domicilié dans la région lilloise, a remporté le vendredi 19 novembre, à l’ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles) à Roubaix, le Prix International Théophile Legrand de l’Innovation textile 2010. Il a inventé un textile auto-rafraîchissant qui est en passe d'opérer une véritable révolution dans le domaine du textile. Plusieurs industriels se positionnent déjà pour commercialiser sa création ! Sa nouvelle fibre textile vise à améliorer le confort thermique en environnement chaud ou à la suite d’un effort physique. Les sportifs ou ceux qui travaillent dans des conditions de chaleur intense sont donc les premiers concernés par ce nouveau textile intelligent ! Gauthier Bedek a obtenu ce résultat étonnant, en « mettant à profit une réaction physico-chimique qui, avec l'eau de la transpiration, va dissoudre du xylitol encapsulé, grâce à un procédé novateur. Cette nouvelle technologie permet de former une membrane semi-perméable autour du produit obtenu, qui va alors absorber l'énergie et donc la chaleur. »

 Paris_1

 Des tests concluants !

Ce textile provoque une fraicheur immédiate et constante ! Déjà très abouti, ce tissu intelligent est lavable à l'eau claire et il résiste, pour l'instant, à une dizaine de lavages. Pour ce jeune chercheur, l'enjeu prioritaire est de travailler désormais à augmenter la durabilité de l’effet de fraicheur et sa résistance au lavage répétitif, tout en permettant de pourvoir « greffer » ces microcapsules de xylitol sur différentes autres fibres textiles. Son invention vient de faire l’objet d’un dépôt de brevet et pourrait être commercialisée en 2013.

 Paris_4

 Un textile antichoc et isolant acoustique a obtenu le second Prix 2010 !

Gauthier Bedek a devancé Md Abounaïm, un doctorant originaire du Bangladesh, de l'Institut de Technologie Haute Performance en Textile de Dresden en Allemagne. Ce dernier ainventé des tissus en 3 dimensions anti choc et offrant une isolation acoustique très efficace. Cette fibre est constituée de fils hybrides de haute performance. Ces fibres permettent d’absorber l’énergie et pourront servir de composants textiles dans le secteur de l’automobile ou de l’aviation, afin de mieux supporter les chocs (en cas de crash). Le vide des tubes fibreux en 3D offre également une isolation acoustique performante. Autre avantage non négligeable : son coût de fabrication est faible, grâce une conception simple et une utilisation des machines actuelles. Le passage en industrialisation est imminent.

 Paris_8

 Du passé à l’avenir : pourquoi un Prix Théophile Legrand ?

Ce Prix de l’Innovation Textile porte le nom de Théophile Legrand, un capitaine d’industrie de la région de Fourmies, dans le Nord de la France, mort en 1877. Précurseur et novateur, Théophile Legrand est considéré comme étant le « père » du développement de l’industrie lainière à Fourmies et en France au 19ème siècle. Il fut notamment reconnu pour avoir industrialisé les filatures, en installant les premières machines à vapeur en France, puis en créant un fil de laine fantaisiste, sans oublier le fil de laine le plus fin au monde (120 kilomètres au kilo). 133 ans après sa disparition, la vie débordante du « Fondateur de l’industrie lainière » fourmille toujours d’autant d’enseignements et d’espoirs. Cet homme de « biens », qui fut le collaborateur attentif des manufacturiers de son temps, comme celui des ouvriers, devait avoir quelque chose de rare pour que « Le Journal de Fourmies » lui accorde le surnom de « Père du Peuple ». Christian Cambier, descendant de Théophile Legrand et fondateur de la Fondation du même nom, à l'origine de ce Prix avec l'Institut de France, peut donc être fier de constater que l’innovation dans l’industrie textile n’a pas dit son dernier mot en France et en Europe. Comme le prouvent les deux premiers lauréats du Prix Théophile Legrand 2009 et 2010, les chercheurs français sont à la pointe de l’innovation et sont capables de rivaliser avec les chercheurs asiatiques, européens et américains !

 Paris_2

 Les partenaires du Prix :

 Ce Prix est organisé par la Fondation Théophile Legrand – Institut de France, avec le soutien de l’écomusée de l’avesnois à Fourmies et de Nicolas Soulié, en étroite collaboration avec CLUBTEX, le groupement des industriels textiles franco-belges, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles à Roubaix, HEI à Lille, l’université de Haute Alsace à Mulhouse (ENSIA) et l’Université de Gand en Belgique.

 Paris_7___InstitutParis_5

 La Fondation est abritée par l’Institut de France. Il s’agit de la plus ancienne et de la plus prestigieuse institution à pratiquer le mécénat et à gérer des dons et legs. Depuis plus de deux siècles, l’Institut, par son action, permet à la France de conserver son rang de grande puissance intellectuelle et scientifique dans le monde grâce à la générosité de nombreux donateurs. Par ailleurs, à l’instar des descendants de Théophile Legrand, plusieurs grandes entreprises nationales et internationales ont créé leur Fondation au sein de l'Institut de France, bénéficiant ainsi des conseils avisés et compétents des académiciens.

 Paris_10___Institut

 Rappel du règlement :

 Ce concours international est entièrement gratuit. Il est ouvert aux chercheurs, aux doctorants ou aux étudiants de niveau Master. Son but est de favoriser l’innovation textile, la recherche, l’émulation et l’imagination en mettant en lumière la création technique ou industrielle. Les dossiers de candidatures doivent être rédigés en français ou en anglais et envoyés obligatoirement par courriel ou par voie postale, avant le 31 juillet 2011, aux adresses suivantes :

Ecomusée de l’avesnois – Paul Schuler – B.P. 65 / Place Maria Blondeau – 59 612 Fourmies Cedex

theophile-legrand@hotmail.fr

 Paris_9___les_2_laur_ats_2009_et_2010

 Renseignements :

 Ecomusée de l’avesnois / Paul Schuler, Coordinateur du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile 2011 : 03 27 60 88 22 / 06 62 85 60 11 

theophile-legrand@hotmail.fr  ou pschuler@ecomusee-avesnois.fr

Téléchargez ici le dossier de presse du Prix de l'Innovation Textile 2011 : 

Dossier de Presse du Prix de l'Innovation Textile 2011.pdf

 Téléchargez ici le dossier de présentation des partenaires du Prix de l'Innovation Textile 2011 :

Presentation du Prix Théophile Legrand 2011.pdf

 

Retrouvez toute l’actualité de la Fondation sur : www.theophilelegrand.w1w.fr